Rentrez dans l'univers de One Piece et incarnez un pirate, un marine, un révolutionnaire et bien d'autres groupes encore
 
Accueil  Portail  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Continuez à poster, à la prochaine mise à jour, le staff votera et décernera un prix au meilleur rpiste. Vous aurez à la clef un gain d'expérience ET votre avatar sur la page d'accueil !

Partagez | 
 

 La liberté sera gagner par le fer

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasuke
Sergent Chef
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2010

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
Berry's: 0

MessageSujet: La liberté sera gagner par le fer   Sam 1 Mai - 0:31


    L'île voisine à Fushia... Certainement la pire des îles de tout East Blue, et peut être bien classés dans le monde entier. Une île où la liberté est définitivement aboli au profit d'une soi-disante "justice" de la révolution. Une île de travaux forcés ou sont envoyés tout les opposants de la révolution afin de construire tout et n'importe quoi. Cela dure déjà depuis plusieurs et plusieurs années, et c'est loin d'être fini. Les humains sont ici considérés comme des "outils", dès qu'ils meurent ils sont remplacés par des nouveaux "serviteurs".

    Bien que le lieux fut libérés par le gouvernement il y' a de cela des années et des années, la révolution avait repris possession de l'île par la force et le gouvernement avait depuis "oublié" les agissements de cette île. Et après que notre jeune marine soit allé s'entrainer, il alla dormir sur la plage, des révolutionneurs l'avaient capturés et envoyés à bord d'un galère sur la fameuse île. Il était donc entassé dans la cale d'un Navire, pied et poings liées par des chaînes avec des dizaines d'autres esclaves. Mais la chose qui le mettait le plus en colère était qu'on lui avait confisqué son sabre favori, un des 12 sabres les plus rares du monde. Le jeune Sasuke irradiait littéralement de rage a la pensé que des mains impure se ballade sur la garde de ce magnifique sabre. Après des jours tout plus long les uns que les autres de traversé, le navire sembla finalement arrivés à destination. Là-bas, les révolutionneurs firent mettre en rang tous les prisonniers et les lièrent par une grande chaine commune. Et, alors apparut un homme certainement un des dirigeants de l'île. Il était immense, doté d'une carrure impressionnante et de muscles volumineux. Un homme d'expérience aux cheveux blancs et cicatrices, sa présence imposait le respect et le charisme. Il ne devait pas être chef pour rien. L'homme scruta rapidement les esclaves alignés en face de lui et un sourire carnassier apparu sur son visage. D'une voix rauque et puissante, il s'exclama :

    "Bienvenue à vous chère invités, je suis le gérant de l'île et je me nomme Goumon, retenez bien le nom de votre maitre à présent. Vous devez également savoir, que vous allez avoir l'honneur de servir tout votre vie dès maintenant pour le compte du gouvernement de la révolution. Content ? Que vous le soyez ou pas, de toute façons vous êtes prisonnier ! Sachez qu'il n'y a aucun moyen de s'échapper d'ici, si l'un d'entre vous essaye, je m'en chargerai personnellement. Tenez le vous pour dire ! Et bon séjour parmi nous..."

    Rien que par ces quelques bribes de phrases, le jeune Sasuke cerna l'homme en un instant. C'est un homme sadique et cruelle qui prend à malin plaisir à diriger et détruire les autres. Un homme qui ne devrait pas existé. Et alors que le marine réfléchissait déjà à un moyen de se tirer d'ici, un détail fini de l'enragé et une haine encore plus grande grandit vis à vis de l'homme dirigeant l'île. En effet, un des révolutionneurs qui avait escorté le navire jusqu'à l'île s'était approchés respectueusement en direction de Goumon et après s'être agenouillé lui avait tendu un magnifique sabre. Et ce magnifique sabre en question, c'était celui de Sasuke. Le marine serra les dents et les poings pour ne pas s'emporter immédiatement, il aurait sa vengeance, et il ne quitterai pas l'île tant que cette homme serait en vie... Bien sûr, Goumon fut séduit par la beauté de l'arme et l'accrocha fièrement à sa taille en félicitant le révolutionneur. Il se retourna alors et partit suivit par quelques autres révolutionneurs, surement ses gardes du corps.

    Un des hommes ayant enchainés les esclaves ordonna alors d'aller mettre tout le monde aux travail immédiatement. Les esclaves se dirigèrent donc en file les uns derrière les autres en direction de leurs nouveau lieux de travail. L'après-midi passa difficilement, dans la sueur et le sang commençant à couler des mains de Sasuke à force de tenir la pioche. Son travail était de cassé la pierre qui servait à consolider le pont, et c'était très éprouvant physiquement et moralement, bien que Sasuke à un morale de fer. Le soir, les gardes raccompagnèrent les esclaves dans une espèce de grotte creusé dans la falaise, et la ils enfermèrent la file entière d'esclaves derrière des lourds grillages. Pour seul nourriture des morceaux de pain qu'ils lancèrent dans la foule. Un combat eut bien évidemment lieux entre les prisonniers pour avoir à manger. Les gardes se délectèrent du spectacle en rigolant, tandis que certains prisonniers était tabassés à mort par d'autres. Sasuke lui avait réussi à attraper un morceau de pain, il avait joué de son énorme force physique pour se frayer un chemin entre les esclaves, envoyant valser des pauvres hommes à tour de bras. C'était la loi du plus fort, et puis le Marin ne pouvait pas se permettre de mourir ici ? Il avait son rêve à accomplir. Ensuite, il bu avidement dans la fontaine commune installés au milieu de la gigantesque cellule. Puis, avec agilité il sauta sur la roche composant les murs pour atteindre une espèce de corniche débouchant sur la mer. Un grillage en fer empêchant de passer à travers, même si il ne servait à rien, en regardant en contre-bas, Sasuke vit la mer en dessous à au moins une bonne trentaine de mètres. Des roches ornait la cote de la falaise, plongeait serait un suicide certain. Mais pour l'instant, Sasuke devait dormir, il réfléchirait à un plan d'évasion demain. Il s'allongea donc en boule sur le sol de pierre brute et essaya tant bien que mal de dormir...



Dernière édition par Sasuke le Ven 7 Mai - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasuke
Sergent Chef
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2010

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
Berry's: 0

MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   Dim 2 Mai - 20:56

    Le réveil au matin fut rude, le soleil venait à peine de se levait et il commence déjà à éblouir notre jeune Sasuke et étant inaccessible vu qu'il avait dormi en hauteur, les gardes avaient été obligés de balancer des pierres sur Sasuke pour le réveiller. Le jeune marine s'était levé en grommelant et quand il fut descendu du lieu où il avait passé la nuit, les gardes le tabassèrent pour leurs avoir fait perdre du temps. Bien qu'il aurait pu les mettre hors d'état de nuire même avec ses chaines en un instant, il retint sa colère, il devait préparé un plan pour s'évader avec le moins de bruit possible, et il devait surtout tuer ce salopard de Goumon. Comme la veille, Sasuke fut de nouveau conduit dans la carrière de pierre pour casser des pierres à coups de pioches. Et ce qui n'arranger pas les choses, c'était que le soleil tapait de plus en plus fort alors qu'il venait à peine de se lever. Une journée chaude et sèche s'annonçait pour le plus grands malheur des "esclaves" qui aurait à travailler sous se cagnard. Certain d'entre eux y laisseraient surement leurs vie à cause de la déshydrations et des efforts intenses causé par les travaux très physiques. Alors que Sasuke travaillait tout en réfléchissant au meilleur moyen de s'évader de cette enfer inhumain, un rire sonore et sadique retentit, le sortant par la même occasion de ses pensées plus ou moins réfléchi. En se retournant à sa droite, Sasuke aperçut le fameux tortionnaire en chef, Goumon, tranquillement installés sur un fauteuil à les regarder travailler.

    Il venait de rigoler en voyant un des esclaves accablés par la fatigue qui s'était étalés sur le sol, et des gardes étaient en train de le battre à mort parce qu'il ne se remettait pas au travail. Le sang commença à monter à la tête de Sasuke, il bouillonnait de rage à l'intérieur, faisant tout pour se retenir, il serrait avec une force montreuse sa pioche et ses dents. A tel point que ses gencives saignait et ses jointures était blanches à la limite de l'éclatement. Puis, d'un coup sans prévenir, il perdit le contrôle de son corps, pour travailler, les chaines aux pieds des esclaves étaient enlevés, une grave erreur de la part des gardes, surtout avec le jeune Sasuke dans les parages. Le temps sembla se figer, Sasuke avait disparu comme par enchantement de l'endroit où il était quelque instant plus tôt et il venait de réapparaitre derrière les trois gardes qui tabassaient l'esclave à terre grâce à sa technique
    Shio Tennin un déplacement ultre-rapide similaire au Soru. D'un mouvement circulaire avec la pioche, il décapita le garde le plus proche de lui avant d'asséner un autre coup de pioche cette fois-ci le coup était verticale dans l'épaule droite d'un autres gardes. Le dernier garde restant n'eut même pas le temps de comprendre ce qui se passait que Sasuke l'envoya dormir d'un rageur coup de pied à bout portant dans le plexus. Le pied surpuissant du marine s'enfonça dans le ventre du garde qui s'affala sur Sasuke en crachant du sang par la bouche. Du sang avait giclé sur le pauvre esclave à terre qui peinait à comprendre ce qui venait de se passer. Immédiatement, toute la colère s'envola de Sasuke qui se redressa le visage dégoulinant de sueur mêles au sang. Il relâcha l'étreinte de sa main sur la pioche et elle tomba selon les lois de la gravité dans un fracas retentissant. Tous autour du marine étaient silencieux, tous les esclaves et gardes avaient arrêtés de travailler et fixer la scène avec incrédulité. Soudain, le dirigeant de l'île sembla se reprendre et hurla d'une voix déformés par la rage :

    "Gardes !!!! Capturé moi cette homme immédiatement ! Envoyez tout vos hommes et encercler le, il ne s'en tirera pas aussi facilement !"

    Les gardes encerclèrent Sasuke et avancèrent avec précaution lance tendu devant eux. Ils avaient tous peur du jeune homme, le regardant comme un monstre. Le marin se laissa faire sans résistance, si il l'emprisonnait, il pourrait réfléchir plus tranquillement sans avoir besoin de travailler. Et quand ils viendront le cherchaient pour le remettre au travail, à ce moment là, il aura un plan pour s'évader avec classe dans un carnage. Le jeune homme fut conduit sous bonnes gardes avec des lourdes menottes aux poignes et aux pieds tenus par des chaines elle-même tenu par deux gardes, du côtés ouest de l'île dans une autre grotte de celles où il avait dormi la nuit précédente. Cette grotte était beaucoup plus sécurisée, apparemment elle servait pour les criminels les plus dangereux qu'abritaient l'île ou pour les esclaves les plus forts qui s'étaient révoltés. Des lourdes portes de fers muni d'un tout petit espace pour la nourriture à leurs base, servait à garder les hommes coupaient du monde extérieur, sans la moindre once de lumière. Sasuke fut jeté dans la dernière cellule au fond de la grotte, une cellule sans la moindre fenêtre, le noir complet y régnait, et bien sûr il n'avait pas de torches. Le jeune homme ne pu dire combien de temps il resta seul enfermés dans cette cellule un jour, une semaine, un mois peut-être une année, les jours s'écoulèrent sans une réelle notion du temps pour lui, il avait été exprès affamer, par les gardes, juste le strict minimum pour survivre. Et finalement la délivrance arriva, la porte s'ouvrit dévoilant une lumière d'une blancheur immaculée, brulant les yeux de Sasuke comme pour manifester le fait que cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu. Et c'était le cas. Au bout d'une dizaine de minutes il commença à s'habituer un peu et à distinguer quelque silhouette à l'extérieur. La voix horrible de Goumon retentit en brisant le silence, une voix que Sasuke n'avait pas oublié malgré le temps qui c'était écoulées depuis la dernière fois qu'il l'avait entendu. Le marin se leva avec difficultés, s'appuyant contre les murs et sortit la tête haute de sa cellule, son plan d'évasion bien en tête...



( A suivre pour com' Mp )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasuke
Sergent Chef
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2010

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
Berry's: 0

MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   Sam 8 Mai - 14:31

    Le jeune marin fit semblant de s'être repenti devant les gardes, il déclara qu'il était prêt à retourner au travail. Chose que les gardes ne désapprouvèrent pas, bien que encore dans un piteux état, le jeune Sasuke fut conduit sur le chantier avec cette fois pour tache de trier les blocs de pierre taillé à coups de pioches dans le granit. L'après-midi se fini ainsi dans la sueur et la fatigue. Le soir il retourna la où il avait dormi la première fois, l'immense cellule avec le puits creusé dans la grotte. Il se désaltéra brièvement dans le puits, puis il remonta sur sa corniche de pierre avec l'unique source de lumière du lieu. Puis, il dormit un peu. Un sommeil réparateur et bienfaisant aidés par une légère brise passant à travers les barreaux de la fenêtre. Depuis combien de temps Sasuke n'avait t-il pas senti la caresse du vent sur peau ? Depuis combien de temps n'avait t-il pas peu contempler un clair de lune ? Enfermés dans sa cellule sans fenêtre ni lumière, il ne savait même pas combien de temps s'était écoulés depuis le jour ou il avait tués les gardes. Une chose était sûr, il avait eu le temps de réfléchir. Son plan était parfaitement clair et en place dans son esprit, comme les gigantesque rouages d'une mécaniques il allait bientôt s'actionné. Quand Sasuke se réveilla, il devait être le milieu de la nuit, la lune pâle semblable à un croissant fixé dans le ciel était encore présente très haut dans le ciel étoilés. Après s'être étiré, Sasuke se leva et commença à examiner les barreaux de la fenêtre. La première phase de son plan allait enfin pouvoir commencer, les méfaits impunis commis sur cette île avait déjà trop duré. Le jeune marine testa les barreaux à divers endroits pour vérifier leurs solidité, de une il n'était pas très costaud car si quelqu'un essayait de s'évader, les trente mètres de vide se finissant par la cotes des falaises aurait raison des audacieux.

    Un endroit en particulier était devenu très fragile à cause de l'oxydation du à la mer. Avec un puissant coup de pied, Sasuke déforma le côtés gauche de la grille, et il finit par l'enlever complètement avec ses mains. Avec précaution, il glissa juste sa tête et le haut de son buste dans le vide, allongés sur le dos pour voir la falaise. Elle était étendu sur au moins une vingtaine de mètres au dessus, rendu abrupt et irrégulière par des siècles d'érosion, elle était plutôt facile d'escalade avec de nombreuses prises, seuls un faux mouvements ou une pierre fragile pourrait faire tomber le marin habituer à grimper Lentement, il tendit les bras au dessus de lui pour essayer d'attraper la prise la plus sur possible, et quand il fut sûr, il se lança. Avec agilité et confiance, il commença son ascension de la falaise. Au bout d'une vingtaine de minutes, il avait déjà parcouru le trois quarts de la falaise, le soulagement l'atteignant, Sasuke relâcha sa vigilance et ne s'assura pas suffisamment d'une prise, sa main glissa et il commença à glisser sur la paroi rocheuse verticale rapidement. Par un réflexe déterminant et chanceux, il attrapa de justesse une grosse aspérité dans la roche avec sa main gauche, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, prêt à exploser effrayer par la peur de mourir. Il avait frôlés de peu la mort, le marine agrippa une deuxième prise avec sa main droite et cala ses pieds pour se reposer un instant. Il reprit ses esprits et se calma en respirant, son rythme cardiaque commença à redevenir normale et il reprit l'ascension. Sasuke laissa échapper un soupir de soulagement un peu plus tard quand il fut enfin arrivait en haut, il s'allongea un peu sur l'herbe fraiche et reprit son souffle.

    Sasuke était maintenant libre et cette liberté acquise lui donner un regain d'énergie en plus de la sieste qu'il avait fait tout à l'heure, il marcha discrètement dans la petite forêt sur la falaise qu'il venait d'escalader jusqu'a à arriver par devant la grotte qu'il venait de quitter. Sauf que cette fois, il était devant l'entrer et non la "sortie". Deux gardes armés de lance et de torches surveiller l'unique entrer de la grotte, Sasuke s'approcha à pas de velours par le côtés et attira l'attention d'un des gardes avec une pierre, celui-ci partit en direction d'où venait la pierre pour vérifier, sauf que Sasuke l'attendait dans les bois et lui brisa la nuque d'un coup sec du plat de la main. Le marine remonta ensuite dans l'arbre et attendit le second garde qui arriva une dizaine de minutes plus tard, inquiet de l'absence de son partenaire. Le marin sauta de l'arbre par derrière le garde occuper à examiner avec incrédulité le cadavre de son ami. Il l'étrangla par derrière en mettant sa main devant la bouche du garde pour que aucun son ne s'en échappe. Quand il sentit que le dernier souffle de vie venait de quitter le corps de l'homme, il relâcha son étreinte et le deuxième corps s'affala par terre à cotés du premier. A présent aucun gardes ne surveiller l'entrée, Sasuke devait faire vite avant que d'autres gardes s'en aperçoivent et lancent des rechercher. Il pénétra donc précipitamment dans la grotte, en marchant un peu il arriva finalement devant la gigantesque cellule, la aussi gardés par deux gardes occupés à roupiller tranquillement. Sasuke ne les tua pas, trop de sang avait déjà coulait, il se contenta de les bailloné et de les attacher un par un. Il prit soin de prendre les clés sur leurs ceintures et ouvrit les grilles, d'un tapotement sur l'épaule il réveilla un des esclaves et lui dit en chuchotant de réveiller les autres en silence. Vingt minutes plus tard, tout les esclaves était debout et attendaient se demandant comment Sasuke avait fait pour se libérer ? Même les plus vieux consentirent à écouter le Segent-Chef avec respect pour l'espoir de liberté qu'il venait de leurs offrir. Après avoir pris possession des seules armes que il y' avait dans la grotte, le groupe de cent esclaves avec à leurs têtes Sasuke sortit dehors et partit en direction du port. Quand ils arrivèrent la bas, il voulurent volés un bateau mais des gardes surveillait également le quai. Et c'est moins facile de passer inaperçu tout seul que avec cent personnes....

    Les gardes sonnèrent l'arme à tout rompre, réveillant surement l'ile entière. Leurs présences étant maintenant trahi, il ne restait plus qu'une seule chose à faire, foutre le bordel histoire de créer une diversion. Sasuke demanda à ceux portant des torches de les balancer sur les bâtiment, un incendie commença ainsi à se développer sur l'île. Les esclaves en plus de Sasuke forcèrent le passage et tuèrent les gardes gardant les bateaux, Sasuke nomma un robuste gaillard qui avait l'air d'être quelqu'un de confiance pour diriger les esclaves. L'homme les fit embarquer dans un navire de type galion plutôt imposant et commença les manœuvres pour quitter le quai avec les quelques esclaves marins de métier. Mais, tout les gardes de l'île débouchèrent soudainement dans le port, accompagnés de leurs chef le sadique Goumon. Le bateau d'une envergure si important n'aurait jamais le temps de mettre les voiles. Sasuke expliqua donc aux esclaves de se dépêcher et de pas l'attendre, il bloquera les gardes le temps que les esclaves fuirent l'île et il devait encore accomplir quelque chose sur cette île. Malheureusement le marine ne pourrait pas les retenir très longtemps sans son arme de prédilection. Il pensa donc à un moyen de les effrayer pour leurs faire perdre un maximum de temps. Sasuke eut alors l'idée d'utiliser sa force pur, il n'avait pas d'autre choix comme son sabre lui avait été enlevé et puis il avait une force incroyable du à l'entrainement qu'il avait fait avec son grand-père.

    Il fonça alors sur deux gardes et leurs envoya un coup de pied que l'un deux esquiva quant à l'autre se le prit en pleine figure, ce denier réussit à tenir sur ses deux jambes, puis le Sergent-Chef se mit sur ses mains pour lui assener un violent coup de pied sur le haut du crâne de son adversaire, ce coup avait réussi à bien sonner le garde qui resta debout quelque seconde avant de s'effondre par terre. Son autre opposant essaya de profiter de la posture de Sasuke pour le faire chavire à terre, il s'accroupit et l'adversaire de Sasuke allongea bien son pied pour donner le coup au niveau de ses mains, le Sergent-Chef utilisa toutes la force de ses mains pour les tendres et les redestendre pour faire un saut avec l'aider de ses mains, il réussit à l'éviter et le marin essaya de redonner un coup de pied du haut de son crâne comme son précedement adversaire, mais celui là avait réussi à l'esquiver, quant à Sasuke il réussit à se remettre droit et lui donna un violent coup de poing au niveau du cou qui fit craché du sang au garde, l'attaque ne l'avait pas tué, mais il avait été suffisament puissant pour qu'il s'évanouisse. Les autres gardes étaient effrayés par ce que Sasuke avait fait, ils avaient d'ailleurs arrêtes d'avancer, figé par le spectacle s'étalant devant leurs yeux. Seul une personne ne semblait pas figer par le spectacle qu'avait fait le Sergent-Chef, le chef, Goumon. L'enfoiré de service, l'homme à abattre, dans un sourire sadique dont lui seul avait le secret, il prit la parole :

    "Alors mon gars, comme on se retrouve... Je vous l'avais dit à votre arrivée, si vous tentiez de vous échapper je m'occuperai de votre cas en personne. Sache, que un homme de mon expérience ne sera pas vaincu seulement par tes petits coup de poing et pieds, prépare toi donc à un vrai combat... Mais juste avant de mourir, je voudrais connaître le nom de l'homme qui a réussi à s'évader de la cellule sans aide extérieur et qui a tué une partie de mes gardes..."

    Sasuke lui répondit en fixant l'arme que portait l'homme à la ceinture, le précieux sabre du marin.

    "Je m'appelle Sasuke Uchiwa, quand à mes soi-disant petit coups de poings et pieds, ils seront amplement suffisant pour venir à bout de vous...

    - Hmm... Tu m'a l'air bien confiant, voyons donc si cette confiance excessive est justifié !!!!"

    Le chef de l'île fonça alors avec puissance sur le jeune homme, une espèce de fourrure brune commençait a recouvrir son corps au fur et à mesure qu'il courait. Sasuke parviendra-il à le vaincre..? Tels était la question que ce posait le jeune marin. Une impression de puissance mêlés à une fureur bestiale était dégager par l’homme en face de lui.


Dernière édition par Sasuke le Dim 16 Mai - 14:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasuke
Sergent Chef
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2010

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
Berry's: 0

MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   Sam 8 Mai - 19:42

    Sasuke esquiva la charge massive de l’homme d’un bond sur le côté, croyant avoir évité l’attaquer il ne vit pas la queue de l'homme qui fendit l’air et l’envoya contre un bâtiment. Heureusement, grâce à ses nombreux entrainement que son grand-père lui avait fait son corps était très solide, il se releva donc sans trop de difficultés en époussetant ses vêtements. Avec un rire il déclara à l’homme poilu en face de lui :

    "Si tu crois que c’est suffisant pour me battre, tu es bien loin du compte… Je suis quand même curieux de savoir comment tu as fait pour devenir ainsi, un fruit du démon je présume… ?

    - Petit prétentieux ! Je vais réduire en miettes chaque os de ton corps un par un. Mais avant de te tuer je vais répondre à ta question, j’ai belle et bien mangés un fruit du démon, le Saru Saru No Mi version gorille pour être plus précis.

    - Vois-tu !! Je ne suis pas surpris ça correspond plutôt bien à ton physique simiesque ! Aller papy vient te battre !

    - Impertinent ! Tu riras moins dans quelques instants…"


    Et c’était vrai, depuis tout à l’heure, Sasuke ne faisait que bluffé. Sans son sabre, il ne pourrait pas faire grand-chose contre la force bestiale du gorille. Goumon était apparemment sous sa forme hybride, il était plus agile, ressemblant plus à un chimpanzé qu'a un gorille. Il donner des coups de poing rapide sur le jeune Sasuke qui avait de plus en plus de mal à les esquiver. Avec la fatigue qui commençait à le gagner de plus en plus, quand soudain une occasion se présenta à lui. Voulant donner un maximum de force à son coup, Goumon fit l'erreur d'y mettre tout son poids est se retrouva en position de déséquilibre, Sasuke profita pour effectuer une roulade en tendant la main sous le coup du primate. Récupérant joyeusement son sabre par la même occasion. Enfin, Sasuke avait récupéré son plus précieux trésor, la muse de son art, avec son sabre le Kinen Ouji, le singe n’avait plus aucune chance. Lentement il dégaina la lame de son magnifique sabre avec concentration. Et sans prévenir, il trancha l’air avec sa technique
    Hikishio Kudaru du haut vers le bas. Deux slash verticale fondirent sur l’adversaire du marin, il esquiva par un bond agile du à sa forme semi-animal, son fruit le Saru Saru No Mi lui donne un net avantage, heureusement qu'il était dans un lieu rural, car en plein milieux de la forêt Gomon aurait été pratiquement invunérable. Sasuke sauta et attaqua de nouveau mais cette fois-ci avec Keiryuu Shinkou deux slash verticale partant de haut en bas. Goumon ne chercha pas à esquiver cette fois, il se transforma sous sa forme animal en un grand gorille à l'épaisse fourrure brune, les déplacements d’airs créer par le sabre de Sasuke rebondirent sur ses épais muscles. En prenant appuie, le gorille bondit dans les airs et enserra le jeune homme dans ses bras puissants, essayant de le broyer. Le marine n’eut d’autre choix pour se défaire de l’étreinte que de passer à travers les bras de son adversaire en le tranchant au passage. Le gorille n’avait que des coupures superficielles rien de très sérieux, si Sasuke devait le battre il devait utiliser sa plus puissante technique en terme de tranchant. Mais pour cela il avait besoin de temps et de concentration, il n’avait réussi cette technique qu'une seul fois, à l'époque de son enfance, c’était le moment ou jamais, d’essayer de trancher d’une force capable de déchirer l’acier. Pour gagner du temps, le jeune homme fit plusieurs mouvements rapides et successifs dans l’air et créa des mini-ondes de choc coupantes. Nami Kigan. Puis il s’agenouilla et ferma les yeux, ne se concentrant que sur son sabre et la présence de son adversaire. Soudain, il sentit que c’était le bon moment, il rengaina son sabre avant de le dégainer à toute vitesse en ouvrant les yeux. Il se jeta alors sur son ennemie en fendant l’air tels une bourrasque. Le temps sembla s’arrêter autour de lui, passant comme au ralentit, Sasuke trancha le gorille au passage et se coucha dans l’herbe en rengainant. Le temps reprit alors son cours subitement, le gorille commença à se retourner vers Sasuke. Son attaque n’avait t-elle donc eut aucun effet ? Et au moment où Sasuke cru que son attaquer avait rien fait que c’était la fin, une coupure de belle taille en diagonale apparu sur le torse du imposant corps du gorille. Puis le sang se déversa et Goumon s’écroula en reprenant forme humaine. Le marin avait finalement réussi à tuer cette immonde salopard de Goumon, dans un soupir de soulagement il reprit son souffle en serrant son sabre contre lui, il le rangea, il voulut reprendre ses esprits, quand son regard se posa sur le corps sans vie de son adversaire, il remarqua que dans sa poche, il y avait une defomation, une chose était dedans, par curieusite le Sergent-Chef prit la chose en question, cette chose était un fruit, mais se fruit était assez spécial, il avait plusieurs motif qui était incroyable. Sasuke pensa de suite à un de ses fruit du démons, ces fruits peuvent donner des pouvoirs incroyable à leur utilisateur, le même genre de pouvoir qu'avait le defunt Goumon.

    Soudain il se rappela qu’il était sur une île révolutionnaire, il avait donc intérêt à s’en aller au plus vite si il tenait à la vie, en effet il venait de tuer plusieurs membres de la dit révolution en vigueur pour le moment. Chose qui n’était pas vu d’un très bonne œil. D’un bref coup d’œil il remarqua que tous les navires étaient partis, alors qu’il allait commencer à désespère, son œil remarqua finalement un petit bateau d'une taille convenable bien que beaucoup plus petit que se qu'il avait vu auparavant attacher au ponton. Le marin courut à tout rompre en direction de l’embarcation et sauta dedans. D’un geste vif il détacha la corde d’amarrage et utilisa les rames, il commença à ramer comme un fou pour être hors de porter de l’île le plus rapidement possible. Malheureusement, la mer n’avait pas l’air de vouloir l’aider, une tempête d’une rare violence éclata soudainement. Le petit bateau en bois avec le jeune marine à l’intérieur fut aspiré dans un siphon, et disparut dans l’abysse insondable qu’était l’Océan…

    Une vague fraiche d'eau de mer vint heurter le doux et parfait visage du jeune homme inconscient accuser du siphon qu’il l’avez aspiré dedans. Combien de jours s’étaient écoulé depuis le moment où il avait quitté l’île des révolutioneurs ? Un jour ? Dix jours ? Peut-être vingt jours, personne ne pouvait le savoir et surtout pas le jeune Sergent-Chef, mais l'avez-t-il vraiment quitté cette île ? Voilà une bonne question. Il était allongé de tout son long la tête dans le sable et le bas des pieds dans l'eau, Sasuke commença à émerger du sommeil profond dans le quel il était plongé. Il eut dans un premier temps du mal à se relever, sa tête et ses côtes du côtés droite lui faisaient atrocement mal. Déjà qu'il s'était blessé en tuant le dirigeant de l’île des révolutionneurs, mais en plus il avait été aspiré dans un puissant siphon, et il avait miraculeusement survécu, est-ce que s’était un signer des dieux ? Non comme son grand-père disait souvent, ta seule ami la plus forte et la plus fidèle c’est ta force pur et dur et le jeune marin croyait lui aussi en se principe. Alors qu'il marchait en titubant de droite à gauche en direction d'un grand et épais palmier contre lequels se poser pour se reposer avant de rentre chez lui, des éclats de voix retentirent, elles se dirigeaient vers notre Sergent-Chef ses voix. Sasuke trop affaiblit pour répondre aux personnes l'appelant, il sombra une nouvelle fois dans le sommeil profond et obscure allongé contre le palmier. Quelques minutes plus tard, une bande de cinq personnes l'aperçurent. Au départ ils essayèrent de le réveiller, mais sans succès, alors ils tentèrent de le transporter pour l'emmener en ville et le soigner de ses blessures. Mais avant qu'ils puissent l'amener se faire soigner, le jeune homme se réveilla, les yeux toujours à demi-clod. Ce dernier leurs fit signer de s'arrêter, ce qu'ils firent tout de suite. Le jeune Sasuke était maintenant sur ses pieds, bien qu'il sembla pouvoir tomber d'une minutes a l'autre. D'un ton assurant il leurs demanda dans qu'elle île, ils étaient :

    "Où sommes-nous ?

    - Hein ? A Fushia bien sûr !!"


    Sasuke sourit en entendant ce qu'ils venaient de dire, la chance avait été avec lui. Il partit alors, en vagissant de droit à gauche, il arriva à mi-chemin de chez lui, quand il se rappela le fruit du démon qu'il avait pris à cette pourriture de Goumon. Il mit sa main dans sa poche pour vérifier s'il ne l'avait pas perdu dans sa traverser. Heureusement que non, ce fruit était toujours là, mais il se refusa à le manger maintenant, il devait progresser sans l'aider de ce fruit encore un peu. Il rentra chez lui avec ses couverts de sang et de sueurs. Il échangea un bref regard avec son grand-père, puis le Sergent-Chef alla prendre une douche avec toujours son fruit du démon en main.




FIN

Quête terminer. Cependant j'ai un peu baclé la fin de la quête pour la finir aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg
Capitaine des Kaizoku no Yume
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Localisation : Fuschia

Feuille de personnage
PV:
275/275  (275/275)
Endurance:
175/175  (175/175)
Berry's: 340 000

MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   Dim 16 Mai - 22:53

Bon RP, bien rédigé avec peu de fautes ( mêmes s'il y en a quand même ^^ )
Par contre il y a plusieurs maladresse d'écritures parfois, si tu peux les corriger pour les prochains RP ...
Donc en faite c'est le goro goro no mi que tu voulais, je vais te valider, même si je trouve que le RP est un peu rapide pour le combat, mais c'est bien quand même ^^
Les XP, tu n'en aura pas pour ce RP, mais t'inquiète pas, t'aura tout le loisir d'en gagner dans tes missions =)
Bref, maintenant il faut qu'un autre admin te valide ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KNS
Fantôme
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2009

Feuille de personnage
PV:
400/400  (400/400)
Endurance:
400/400  (400/400)
Berry's: 1 060 000

MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   Mar 18 Mai - 19:11

Bon, je suis pas vraiment Admin, mais bon (Very Happy), je pense pouvoir dire que je valide moi aussi ton RP pour ton fruit.
Je n'ai rien de plus à dire que Sieg. J'ai beaucoup aimer le lire et je te félicite.
Bonne continuation a toi Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La liberté sera gagner par le fer   

Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté sera gagner par le fer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♨ Un bol d'air frais [Livre 1 - Terminé]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Volonté du D - V2 :: Rpg :: Redline :: East-blue :: Village Fushia-
Sauter vers: